Asselineau

Asselineau, le candidat dit « anti-système » nécessaire et suffisant à la survie du système ! 

Pour les présidentielles 2017 le choix des Français est relativement simple, même si il paraît confus !
 
    Trois options sont présentes : 

 


        1/ On continue sur les traces actuelles : toujours plus d'Europe, intégrant des nouvelles nations ( Turquie…. ) ou se séparant de nations qui ont comprit que leur intérêt était incompatible avec le système Germano-Bruxellois ?

        2/ On revient globalement au Marché Commun qui n'a posé que peu de problèmes en reprenant notre autonomie Monétaire, Financière, Juridique, Politique et Militaire par la sortie de l'OTAN qui nous permet de redevenir compétitif, de recréer des emplois et par delà réduire le chômage ? Pour cela ; exit Maastricht, Schengen, …..Lisbonne !

        3/ On quitte l'UE brutalement par l'Article 50 avec toutes les inconnues qui peuvent en découler car le BREXIT qui semble se passer sans trop de dégât en grande Bretagne n'inclut pas le nerf de la guerre qui est la Monnaie ?

 

 

 

   
  C'est trois options correspondent exactement à TROIS options de votes :

     1/ On continue sur les traces actuelles 
Dans ce cas le choix est Simple :

                                                      Macron supportés par de nombreux transfuges, traîtres du PS ( Kouchner, Valls, Montebourg…….. )  du PCF (Hue…) et du Modem ( Bayrou….) et des LR décus de Fillon embourbés dans des affaires de gros sous pas tés claires comme d'ailleurs Macron avec ses fausses déclaration, ses frais de bouche d'obèse qu'il n'est pas ? 
 Bref un support de type Auberge Espagnole ou TOUS espèrent surtout un siège ou strapontin si leur poulain est élu !
                                                      Fillon qui lui reste avec quelques fidèles et l'UDI qui a fait un aller-retour chez Macron lors de l'annonce de sa convocation chez les juges le 17 mars en vue d'une éventuelle mise en examen pour détournement d'argent public dans l'affaire du salaire de ses enfants et de son épouse qui a  déclaré n'avoir jamais travaillé pour son époux ? 

                                                      Hamon Dont le programme PS semble très Euro-compatible ?  

     2/ On revient au Marché Commun :
  
ce cas est un peu plus compliqué car trois candidats connus ou moins connus visent le même objectif avec quelques nuances ? 
                                                        Marine Le Pen, candidate d’extrême droite, promue par le FN , même si elle a effacé le sigle de son parti qui traite surtout le problème de l’émigration sans trop d'annonce sur le plan économique ni chiffrage précis et avec des électeurs qui vont du fond de commerce du PCF a la vraie extrême droite qui suivaient Papa la gégène ? 

                                                         Jean Luc Mélenchon Transfuge du PS en 2008, qui regrette d'avoir été favorable à Maastricht présente deux options :
 il semble vouloir commencer par un passage vers une VI ème république avant ou en même temps qu'une renégociation des traités Européens, le tout faisant parti du programme de la « France insoumise » ?
 Son problème est l'association d'un parti clair, le PG avec des électrons parfois très libres comme le PCF, le Fdg,…. et du Vert voulant imiter la ruine écologique de l'Allemagne qui comme MLP lui sert trop souvent de « mauvais exemple » ?  
comme Nicolas Dupont-Aignan il affirme toutefois « L'Europe on la change ou on la quitte » ? 

                                                           Nicolas Dupont-Aignan qui est maire deYerres depuis 1995, élu avec plus de 79 % des voix  a fondé son mouvement dés 1999 (a l'époque courant du RPR) devenu actuellement debout la France s'est opposé à tous les traités Européens depuis Maastricht ( avec Philippe Seguin) voyant alors la démocratie se rétrécir pour passer sous le contrôle des technocrates de Bruxelles.Il a tenté sans succès a faire revenir l'UMP dans la ligne Gaulliste et son mouvement prônant la souveraineté de la nation a du s’écarter totalement de l'UMP . 
 Son programme est simple et clair :
         La France éxige une remise à plat des traités européens en présentant un traité alternatif moins contraignant et rendant la souveraineté à toutes les nations et , dans le cas d'un refus, La France quitte l'UE !
                          « L'Europe on la change ou on la quitte »  
 Mais même si il y a refus l'exigence de changement entraînera a coup sur des changement profond dans l'UE car d'autres nations plus timides sont dans la même situation que la France ? 


3/ On quitte l'UE brutalement par l'Article 50 : 


Cette option n'est promue que par un seul candidat qui fait cette annonce sans présenter de réel programme, ni chiffrage, ni options de politique intérieur ? On quitte l'UE, l'OTAN et ensuite … ? 

                                                            Asselineau a fait ses discours, ses annonces sans présenter la suite car le problème actuel n'est pas QUE l'Europe, il faudra reconstruire, recréer de l'emploi pour maintenir le système social…… Bref, un divorce ne se résume pas à un claquement de porte ? Si on creuse un peu le parcours on s’aperçoit qu'il a été à la remorque de Pasqua ( marmiton en chef) puis Sarkozy qui ne manque pas non plus de casseroles au ministère des finances et on peut se demander si il n'est pas là QUE pour faire perdurer le système LRPS en grignotant suffisamment de voix pour éliminer JLM, Hamon, et surtout Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen  assurant un duel gagnant gagnant :


                                         Macron x Fillon  

   Avec la mise à mort de la démocratie française !
                                             
 
               I

  


    
   

                                                          
     
 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site